e-mail
aceBook

  Ce qu'il faut savoir
  La guitare classique
  La guitare électrique
  Les accessoires
Les outils du guitariste
  Réglages et entretien 1
  Réglages et entretien 2
  Réglages et entretien 3
   
  Pour bien débuter
  Bien tenir la guitare
  L'accordage standard
  Lire la tablature
  Les effets de jeu
  Attaquer les cordes
  Connaître le manche
  Le capodastre
  Construction accords
  Les accords Majeurs
  Les accords mineurs
  Les accords de 7ème
Majeur 7° et mineur 7°
  Construction des barrés
  1000 Accords
  Glossaire
   
 
Retour à l'accueil
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   

 

 

 


Les outils du guitariste sont nombreux et variés… ils sont autant utiles pour l'entretien que pour le réglage de l'instrument.

ENTREPOSAGE  :
le bois est le matériau principal dans la composition de la guitare, mais selon qu'il s'agisse du manche, de la touche et du corps, on n'utilise pas nécessairement les mêmes produits et on ne réalise pas le même traitement.

Généralement, les parties en bois sont vernies. Cependant, elles ne sont protégées que superficiellement, et l'incidence sur le vieillissement de l'instrument (et même le son qu'elle produit) dépend directement de l'entreposage et de l'entretien du bois que vous allez réaliser.

Il faut donc prendre en compte des paramètres de vieillissement de la guitare, de son entreposage, du séchage, des différences de température, et veiller à ne jamais laisser la guitare :

  • exposée à la lumière pour éviter de laisser "faner" les couleurs, la peinture
  • à proximité d'une source de chaleur pour éviter que le bois et les pièces métalliques (truss-rod) ne "travaillent" trop
  • dans un endroit humide, évidemment parce que le bois n'aime pas ça, et l'oxyde risque de gagner l'accastillage et les parties métalliques (mécaniques, frettes, bloc cordier/vibrato, …) ainsi que l'électronique

Aussi, il est recommandé de laisser la guitare dans un flight case si elle est entreposée dans un garage ou une pièce subissant l'humidité et les variations de température. La housse permet le transport ainsi que la protection de la poussière, mais l'humidité pénètre quand même.

L'idéal et de l'entreposer dans une pièce habitée, où la température est constante, et de la suspendre par la tête grâce à un support mural ou la poser, "à l'air libre", pas dans un placard, sur un stand.

 

 

NETTOYAGE  :
le nettoyage concerne autant le bois que le métal, les cordes et le plastique, et nécessite pour cela des produits différents. Il est recommandé de poser la guitare à plat sur un plan de travail ou un établi (la table de la cuisine...) en protégeant bien la surface et l'instrument avec un tapis de sol que l'on utilise pour la gym au sol ou le fitness et qui se trouve pour moins de 5 euros à Decathlon.
Dans tous les cas, il s'agit d'appliquer le produit avec un chiffon propre et sécher systématiquement avec un chiffon sec. Eviter les lingettes, les "chiffonnettes" pour meubles qui peluchent et utiliser de préférence du coton ou des matières comme de la microfibre ou du non-tissé. Le Sopalain ou l'essuie-tout traditionnel est à bannir des ateliers de nettoyage…

 

Le traitement idéal est celui d'un dépoussiérage régulier au chiffon sec, et d'un complément trimestriel de traitement du bois, notamment le manche, avec de l'essence de térébenthine ou de l'huile de lin (en plus, ça sent bon). L'intérêt est de ne pas utiliser de produits ménagers standards, contenant de la silicone, ingrédient qui empêche la poussière de se déposer (Océdar, Plizz, …) dans la mesure où celle-ci obstrue les pores de la couche de vernis laissant le bois "respirer" et sécher. Des produits existent comme le polish pour guitare, spécifiquement conçu pour le traitement des bois vernis (Martin, GHS, D'Andreas, …).
L'essence F est un détachant connu des pressings, qui est moins agressif pour le bois que le trichloréthylène et qui se trouve au rayon des produits ménagers, avec l'alcool à brûler et l'eau déminéralisée.


Pour la touche et le traitement du bois et des frettes, il s'agit de respecter quelques règles de bon usage :

 

  • nettoyer la touche et les frettes à l'aide d'une brosse à dents, au pire, dans les cas extrêmes de la laine d'acier 000 (triple 0) pour éliminer les excès de dépôt d'oxyde et rendre à la touche sa première jeunesse.
  • enlever les taches avec de l'essence F ou de l'essence de térébenthine
  • essuyer avec un chiffon sec
  • appliquer un produit antioxydant sur les parties métalliques et tout l'art réside dans l'utilisation d'un produit abrasif pour le métal mais non abrasif pour le vernis ou le bois : un produit à base de jus de citron appelé Lemon Oil Conditionner (D'Andreas) est parfait pour les parties métalliques

 

Pour le traitement des parties plastiques, rien n'a encore remplacé le bon vieil alcool à brûler ménager. Attention de bien sécher ou laisser évaporer l'alcool à brûler avant de le mettre en contact avec les cordes !

 

Pour les parties métalliques (sauf les cordes), utiliser le même produit à base de jus de citron. Penser à graisser les pièces de serrage du vibrato par exemple, à l'aide d'un pinceau et d'un tube de graisse rose utilisée pour la mécanique de précision, généralement au rayon cyclisme des grandes surfaces.


Il est utile de vérifier l'usure des parties métalliques, et d'optimiser le nettoyage des points de friction des cordes notamment. Pour cela, sur les sillets plastiques, métalliques, en os, il existe un petit truc facilitant la circulation de la corde : le graphite. En effet, le graphite est un matériau lubrifiant mais non gras comme l'huile, qui, comme le téflon, permet de faciliter la friction entre le métal et une partie plastique ou os, tout en
limitant l'usure… on le trouve sur les modèles gras (5B) qu'il s'agit points de friction, comme les
les pontets.
les crayons à papier, notamment
d'appliquer "par coloriage" sur les
cavités du sillet, mais également



Les cordes sont sensibles à l'oxydation et les produits généralement utilisés pour nettoyer l'instrument, souvent corrosifs ou le métal ou pour le bois, attaqueront les cordes dans tous les cas. Aussi, elles font l'objet d'un nettoyage particulier, d'abord par le fait de les essuyer régulièrement après chaque utilisation (et même pendant le jeu) pour éliminer le dépôt acide créé par la sueur des doigts. Ensuite, pour éliminer l'oxydation inévitable des cordes, il s'agit d'appliquer un String Cleaner (D'Andreas) sur les cordes. Enfin, pour faciliter la glisse des cordes et empêcher le dépôt d'oxyde, utilisez un lustrant particulier, comme le GHS Fast Fret qui s'applique uniquement sur la corde et non sur le bois ou les frettes.


 


Haut de la page


© Tous droits réservés Ecole de Musique et Danse du Mas ® 1991 / 2009

Centre d'Etude des Musiques Actuelles de Firminy - ® 2009 / 2014