e-mail
aceBook

  Ce qu'il faut savoir
  La guitare classique
  La guitare électrique
Les accessoires
  Les outils du guitariste
  Réglages et entretien 1
  Réglages et entretien 2
  Réglages et entretien 3
   
  Pour bien débuter
  Bien tenir la guitare
  L'accordage standard
  Lire la tablature
  Les effets de jeu
  Attaquer les cordes
  Connaître le manche
  Le capodastre
  Construction accords
  Les accords Majeurs
  Les accords mineurs
  Les accords de 7ème
Majeur 7° et mineur 7°
  Construction des barrés
  1000 Accords
  Glossaire
   
 
Retour à l'accueil
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   

 

 

 

 

 

L'amplification de la guitare électrique

L'ampli guitare est utilisé non seulement pour amplifier les sons d'une guitare électrique, mais aussi de les colorer, c'est-à-dire altérer précisément leurs harmoniques.


L'ampli est constitué de trois sections :

  • le pré-ampli où vont être commutés différents canaux correspondant à différents sons
  • l'étage d'amplification où sera réglé le volume de sortie mais parfois la résonance et la brillance du son
  • l'enceinte qui contient le ou les haut-parleurs, soit dans un "baffle" séparé de l'ampli (stack) ou dans une seule et même unité nommée combo

Les amplis guitare possèdent également une ou plusieurs sorties pour pouvoir brancher des effets auxiliaires. Ils sont parfois pilotés par des pédaliers de commande pour la commutation entre les différents canaux
combo
stack



Les câbles : généralement, ce sont des formats jacks mâle/mâle en 6,5 mm et de longueur variables.

Ils permettent de connecter la guitare à l'ampli : généralement d'un minimum de 3 mètres pour une chambre, il faut utiliser des modèles blindés obligatoirement. Ils peuvent attendre 6 mètres pour le jeu en groupe ou les petites scènes et au-delà, sans limite pour d'autres utilisations.

De nouveaux câbles assez rigides ont vu le jour, certains ressemblent à des cordons de téléphone, d'autres à des cordages d'escalade, ... mais l'aspect est trompeur, rien ne vaut un bon câble, assez souple, avec des fiches correctes et d'aspect solide (certaines sont plaquées or pour éviter l'oxydation).


Le capodastre
est une pince utilisée pour transposer le manche d'un instrument à cordes sans toucher à l'accordage mais en se limitant à une partie plus petite du manche. Les cordes sont plaquées contre le manche (comme dans le cas d'un « barré »).

Il sert à provoquer un barré permanent au niveau du manche, afin de retrouver des positions de jeu plus aigues et plus évidentes à jouer dans des tonalités plus élevées.

 

Parfois utilisé en guitare électrique lors du jeu en "open tunning", il sert souvent aux joueurs de blues, et aux guitaristes acoustiques.

Capodastre à lanière


Capodastre à ressort

Les médiators et onglets : des formes différentes et des épaisseurs variant de 0.33 mm à 2.0 mm, ils sont le prolongement des doigts. Les onglets s'y accrochent même !

Il n'y a pas vraiment de règles, il s'agit de jouer avec les médiators de longueur ou d'épaisseur qui convient.

Généralement les courts sont plus précis, du fait que le doigt est plus proche de l'attaque de la corde. Plus un médiator est épais, plus l'attaque de la corde sera précise, mais plus les erreurs s'entendront en cas de coup manqué.


Les accordeurs :
dès qu'il s'agit de s'accorder dans un environnement bruyant, et lors du jeu en groupe (un accordeur devient un accessoire indispensable

Assez coûteux, en tout cas les modèles efficaces, ils sont chromatiques (repère de l'ensemble des fréquences du spectre) ou diatoniques (ne se fixe que sur les fréquences proches de certaines notes).
Certains disposent d'un circuit permettant de les conserver insérés entre la guitare et le premier effet, pour apporter toute correction en cours de jeu. Certains sont même au format pédale, ou rack.



Le pied de guitare est aussi appelé "stand" ; il est important qu'il soit bien stable et qu'il puisse recevoir votre instrument en laissant libre les branchements de fiches jack.

Des modèles qui tiennent la guitare par la tête existent et sont très bien, d'autres sont plutôt classiques et offrent deux bras de repos pour le bas du corps ou de la caisse.
Des attaches, un peu dans le style des magasins, permettent aussi de suspendre au mur une guitare par la tête. C'est le meilleur moyen de "l'entreposer", car même si elle est exposée à la poussière, elle est à l'air.
Attention toutefois de ne pas la laisser dans une pièce exposée aux changements fréquents de température (garage, ...).

 

 

Les housses et étuis : lorsqu'on se déplace ou pour protéger son instrument lorsqu'il n'est pas utilisé. Les housses sont maintenant robustes et rendent l'instrument facile à transporter (type sac à dos ou bandoulière).

Les étuis, ou "flight-cases", sont plus chers mais offrent une protection de transport optimale dans les véhicules. Thermo-moulés, ils adoptent la forme des principales guitares et les protègent d'une coque solide.

Housse
Flight

Les effets : Les effets de guitare sont de formes, de fonctions et de complémentarité aussi diverses que variées. A commencer par la multitude de noms aussi bizarres que les sons qu'ils produisent.

Les pédales sont des blocs individuels ne produisant généralement qu'un seul effet paramétrable (et mémorisable) au format d'interrupteur de sol (d'où le nom de pédale) permettant un enclenchement au pied, durant le jeu. Cette particularité lui donne la faculté d'être simple d'utilisation, pour un investissement réduit (la pédale + un câble supplémentaire + une pile d'alimentation).

la pédale est un dispositif dédié au traitement numérique ou analogique de l'effet : les composants ne sont pas dérivés de leurs fonctions à d'autres finalités.



Les multi-effets
: Embarquant une électronique complexe permettant de supporter le traitement du signal de plusieurs effets simultanés, ils intègrent en plus, des fonctionnalités intéressantes comme une interface de navigation vers des programmes (sauvegarde de paramètres utilisateur / programmes d'usine), un module d'enregistrement de ses propres rythmiques pour jouer par-dessus, ...

Ils sont complets et permettent de se dispenser d'outils complémentaires comme l'accordeur. Ils disposent d'une sortie casque, et certains même, d'une boîte à rythmes pour s'entraîner,...

Ce format de pédalier, pratique pour la scène, est souvent décomposé par les professionnels en deux sections : les multi-effets au format rack, et le pédalier de contrôle permettant de contrôler plusieurs multi-effets, amplis, ...

Il n'est pas nécessaire de disposer de la panoplie complète d'effets au tout début. C'est pourquoi le format de pédales est recommandé. Faciles à revendre, elles ne sont pas excessives à l'achat, même neuves, et permettent de se familiariser avec quelques sons avant d'investir dans un dispositif plus complet.


Multi-effets pédalier

Multi-effets rack




Haut de la page


© Tous droits réservés Ecole de Musique et Danse du Mas ® 1991 / 2009

Centre d'Etude des Musiques Actuelles de Firminy - ® 2009 / 2014